Robert Heddle-Roboch, maître d’armes

Oct 15, 2013 by

Disparition du maître d’armes Robert Heddle-Roboth.

Bob était né en 1925 et rêvait d’être danseur mais comme cela « ne se faisait pas »  il s’est tourné vers l’escrime. Comment s’est fait le lien entre le costume de scène et Bob ? Dans les cours que je donne aux étudiants sur le costume de scène et d’écran était apparue une problématique originale provoquée par le cas de mouvements spécifiques : ainsi est né un cours intitulé soldats et combats sur la scène du théâtre et des spectacles. Bob m’a alors amicalement accueillie afin de m’expliquer l’escrime artistique et les contraintes physiques imposées. J’ai même dû, à sa demande, manier le fleuret d’autant que j’avais eu la malencontreuse idée de lui dire que j’étais une ancienne danseuse, car il était surpris que je connaisse quelques  placements.

Bob Heddle- Roboch et Sylvie Perault

                           Il fallait comprendre le déplacement corporel et sa tenue afin de comprendre aussi  les contraintes associées aux costumes que porteraient les comédiennes et comédiens. Cette entrevue fut suivie d’un samedi où les étudiants furent invités puis Isabelle Lebreton, costumière réalisatrice intervint à propos des costumes de combat en scène suivie d’ Agnès Evein pour le cinéma (La fille de d’Artagnan). J’ai eu la chance d’avoir plusieurs entretiens avec lui. Il a enseigné longtemps aux futurs comédiens formés   rue Blanche ‘ actuelle ENSATT ) et jusqu’il y a peu, au studio Albatros de Montreuil. De nombreux cascadeurs et comédiens ont été formés par Bob. L’escrime artistique spécifique au monde du théâtre et des spectacles perd un de ses plus brillants fondateurs mais grâce à son amour de l’enseignement, la suite est assurée. Il a été inhumé lundi dernier et a rejoint ainsi son grand ami le mime Marceau. Pour avoir davantage d’informations, on ira sur le site de l’académie d’armes http://www.escrime-aaf.fr/  laquelle propose des interviews du maître en à lire ou relire.

Il avait écrit un livre sur la technique  De l’épée à la scène  préfacé par Marcel Marceau  qu’on peut toujours trouver à la vente.

Sylvie Perault

Related Posts

Tags

Share This

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *