Perruques, cheveux et personnages

Déc 13, 2016 by

Le costume de scènes ou d’écrans sont des termes génériques, c’est à dire que leur réalité englobe la totalité de ce qui construit le personnage à incarner : ainsi le petit linge ou linge de corps qui modèle la silhouette et permet de situer les comédiens dans une époque, les chaussures qui impliquent une démarche particulière ou encore la perruque visible ou non visible ( extensions, moustaches, favoris…)

Le travail du cheveu est celui du perruquier posticheur dont on retrouve les racines bien ancrée dans les siècles précédents avec une  » explosion » au XVIIe siècle due aux usages de la cour de France.

Les descendants de ces perruquiers appartiennent aujourd’hui en majorité au monde du cinéma ou de la scène lyrique. Ainsi l’atelier MTL France-perruques créé par Marie Thérèse Lebeau, une ancienne de la Société Française de Productions ( SFP), donc de notre bonne vieille télé, Perruque Louis XVqui a monté son atelier au sortir des années 90. Cet atelier est en mesure de répondre à n’importe quelle demande de la perruque grand siècle  à la pelisse intégrale d’un Yéti. Rappelons tout de même que c’est avec la technique de l’implant et du crochet approprié que sont créés ces  fantastiques objets et que le cheveux véritables sont posés un par un. Cela donne une idée du travail, de l’habileté et de la patience. La perruque peut être considérée comme un signe dans le travail d’un réalisateur. Soit parce que le système capillaire ajoute à la dramaturgie et au caractère du personnage mais aussi parce que la coiffure signifie un moment dans le

Yéti

Yéti

temps. Personne n’a besoin d’être expert pour reconnaître une coiffure des années 20 avec celle en vogue dans les années 50 par exemple. Et là encore c’est le personnage dans son entier qui nous permettra de poser des hypothèses sur la psychologie du. personnage et son devenir. Le lien que nous vous proposons renvoie à un documentaire sur Arte qui traite du cheveu chez Tavernier qui illustre exactement notre propos.

l’adresse à l’atelier MTL France perruque, 57 rue de Turbigo à Paris

 

 

La belle analyse de l’émission Blow up (Arte)

Pour citer cet article Sylvie Perault/ perruques, cheveux et personnages CERPCOS/ dec 2016.

Related Posts

Tags

Share This

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *