L’impeccable costume de James Bond

Nov 24, 2015 by

Nous vous avions proposé il y a peu une analyse de l’allure des compagnes de James Bond grâce à une des étudiantes de Sylvie Perault. Aujourd’hui, nous reprenons ici une interview effectuée par Phalène de la Valette pour le journal le Point du 10 novembre dernier : il s’agit de l’allure toujours « sport mais couture » et /ou très chic du héros. Mais comment fait-il en dépit des courses poursuites ou du sport en chambre ? La créatrice de costumes Jany Temime, détentrice de la récompense américaine « Costume Designers Guild Award » et  qui a  conçu les costumes  des six derniers Harry Potter et de Gravity  et avait déjà travaillé sur Skyfall qui explique la façon de faire.

James Bond a 180 costumes de rechange

Jany Temime, créatrice de costumes

Jany Temime, créatrice de costumes

« Pour ce film, six différents styles de costumes ont été conçus et chacun de ces styles est fabriqué en  trente exemplaires environ. À cela s’ajoutent des centaines de chemises et de cravates. Tout est fabriqué par Tom Ford en deux mois, ce qui est un délai extrêmement court dans le monde de la mode. Sans l’aide de Tom Ford, qui met à notre disposition ses stocks de tissus, ce serait impossible d’obtenir aussi rapidement et avec la même qualité l’équivalent de 300 costumes et chemises. »

Les costumes sont adaptés en fonction du moment

« Lorsque les costumes arrivent, ils sont personnalisés : on rallonge les jambes, on renforce le pantalon, on met des élastiques autour des bras, on rajoute du volume dans les manches… Tout ce qui peut être fait faciliter le tournage, selon les situations est fait. James Bond a des costumes pour marcher, d’autres pour s’asseoir, d’autres pour tout ce qu’il doit faire. Parce que, vous savez, un costume peut être superbe en position assise et ne plus l’être quand la personne se lève. Donc nous devons l’adapter. Pourquoi le costume de James Bond est-il parfait même quand il est en train de sauter ? Parce qu’on a passé des heures de travail invisible à rendre ce mouvement naturel. Oui, c’est de la triche ! Mais n’est-ce pas le principe du cinéma  »

Ils doivent être iconiques pour  plaire encore dans 50 ans

« J’ai dû imaginer une quinzaine de créations pour la scène d’ouverture de la fête des Morts au Mexique et, bien sûr, c’était un défi formidable de pénétrer dans cet autre univers, cette autre civilisation. Mais le plus difficile reste le costume. Il faut parvenir à le mettre à jour, à le faire correspondre à Daniel Craig, qui est un James Bond très moderne. Mais en même temps, il faut le rendre éternel. Les costumes de Spectre ne sont pas créés pour plaire en 2015, ils doivent pouvoir plaire encore dans 50 ans et avoir l’air aussi indémodables hier qu’aujourd’hui. Concevoir quelque chose d’iconique et d’historique, voilà le vrai défi. »

James Bond dans "le Spectre"

James Bond dans « le Spectre »

Related Posts

Tags

Share This

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *