Les créatrices à l’honneur aux césars 2018

Fév 6, 2018 by

Cette année les femmes dominent dans la création de costumes pour le cinéma. On y retrouve ( par ordre alphabétique)

CATHERINE BOUCHARD pour LA PROMESSE DE L’AUBE

De son enfance difficile en Pologne en passant par son adolescence sous le soleil de Nice, jusqu’à ses exploits d’aviateur en Afrique pendant la Seconde Guerre Mondiale…basefilm_10848_affiche_1 Romain Gary a vécu une vie extraordinaire. Mais cet acharnement à vivre mille vies, à devenir un grand homme et un écrivain célèbre, c’est à Nina, sa mère, qu’il le doit. C’est l’amour fou de cette mère attachante et excentrique qui fera de lui un des romanciers majeurs du XXe siècle, à la vie pleine de rebondissements, de passions et de mystères. Mais cet amour matériel sans bornes sera aussi son fardeau pour la vie… Le film « La Promesse de l’aube » est l’adaptation cinématographique du roman culte de Romain Gary.

PASCALINE CHAVANNE pour BARBARA

basefilm_10852_affiche_1Une actrice va jouer Barbara, le tournage va commencer bientôt. Elle travaille son personnage, la voix, les chansons, les partitions, les gestes, le tricot, les scènes à apprendre, ça va, ça avance, ça grandit, ça l’envahit même. Le réalisateur aussi travaille, par ses rencontres, par les archives, la musique, il se laisse submerger, envahir comme elle, par elle.

MIMI LEMPICKA pour AU REVOIR LÀ-HAUT

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire… basefilm_10898_affiche_1

ISABELLE PANNETIER pour 120 BATTEMENTS PAR MINUTE

basefilm_10816_affiche_1Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean

ANAÏS ROMAND pour LES GARDIENNES

basefilm_11005_affiche_11915. Les hommes sont au front et les femmes ont dû s’improviser gardiennes des fermes.
Une mère, Hortense, travailleuse infatigable, embauche Francine, une jeune femme de l’assistance publique pour la seconder car sa propre fille Solange, rechigne à se soumettre. Entre Hortense et Francine, un respect et une reconnaissance mutuels s’établissent d’emblée. Mais pour sauver la cohésion de sa famille, Hortense va devoir sacrifier la jeune femme et en payer le prix…

Avec 13 nominations , Au revoir là-haut et 120 battements de cœur par minute se détachent .

Félicitations à l’AFCCA très représentée ! http://www.afcca.fr/

Related Posts

Tags

Share This

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *