Le personnage de Chewbacca

Mai 8, 2019 by

Notre hommage à Peter Mayhew

Parmi  les seconds rôles importants de la Guerre des étoiles, il y  a des personnages mi-humain , mi-animaux pu totalement extraterrestres L’immense Wookiee CHEWBACCA est un extraterrestre farouche mais généreusement recouvert de fourrure, est le fidèle acolyte de Han Solo dans les épisodes IV, V et VI.

George Lucas a collaboré avec Freeborn pendant qu’il travaillait sur le prototype et explique: «Nous essayions de combiner un singe, un chien et un chat. Je voulais vraiment que ce soit plus comme un chat, mais nous essayions de nous conformer à cette combinaison. « Pour l’épisode III, Revenge of the Sith , le magasin des créatures devait fabriquer six Wookies supplémentaires, tous calqués sur l’original.

Pour créer le personnage de Chewbacca, George Lucas s’est inspiré de son propre chien Indiana, un Malamute de l’Alaska à poils longs. Ce dernier était souvent assis à la place du passager dans la voiture de son maître tel un copilote, et de loin il était pris pour un humain à part entière.

Lucas et son chien

Lucas et son chien

C’est aussi ce même chien qui a donné le nom d’un autre succès de Lucas, Indiana Jones. Le nom Chewbacca est dérivé du mot russe Sobaka qui signifie chien.

Peter Mayhew qui vient de nous quitter a été le premier et le seul choix de George Lucas pour incarner Chewbacca  ce qui s’ »explique s’explique par la taille hors norme de l’acteur qui mesurait 2,18 mètres. Le créateur du personnage de

Peter Mayhew "Chewbacca," et Harrison Ford," Han Solo"

Peter Mayhew « Chewbacca, » et Harrison Ford, » Han Solo »

Chewbacca est le chef maquilleur Stuart Freeborn qui est également le créateur de Yoda pour l’Empire contre attaque,  de Jabba the Hutt et des Ewoks pour le Retour du Jedi. Dans les notes liminaires du réalisateur  à propos de Star Wars, alors appelé Les aventures de Starkiller, le réalisateur décrivait Chewbacca comme une créature sauvage de huit pieds de haut qui ressemblait à un singe avec des crocs féroces. Ses grands yeux jaunes dominaient son visage recouvert de fourrure, il portait deux bandoulières chromées, un gilet pare-balles avec un motif camouflage et un short en tissu brun.

Une allure unique

Le personnage de Chewbacca est basé sur un concept-art réalisé par Ralph McQuarrie. George Lucas avait choisi la photo d’un lémurien pour l’inspiration.  Le dessinateur était parti sur un Chewbacca féminin, mais a très vite revu ses plans pour pour qu’il est l’allure d’un mâle.

Un des premiers croquis

Un des premiers croquis

George Lucas souhaitait un mélange entre divers animaux connus des humains.  Le costume  a été réalisé avec un mélange de vrais poils de yacks ( bovidés asiatiques) et mohair ( lapins angora) réunis ensemble. La technique pour réaliser le costume  a été celle de l’implant à grande ou moyenne échelle ( en usage chez les perruquiers) La grande nouveauté vient de l’épisode II et III où le costume intégrait un système de rafraîchissement à eau ce qui permettait à Peter  Mayhew de garder le costume pendant plusieurs heures sans avoir trop chaud. L’acteur a souvent raconté le calvaire des scènes tournées dans le désert de Tunisie pour la première trilogie.  technique à grande échelle

Exemple d’implant à grande échelle

La voix unique de Chewbacca  a été crée par le preneur de son Ben Burtt qui  a associé le cri de plusieurs animaux. Il a commencé par un ours brun qui venait du zoo Happy Hollow à San José. Il a ensuite enregistré les sons de morses, de lions et de blaireaux. Un cri spécial, mais incontournable                                                                            CPiRnEIXAAAhojg

«Chewbacca était fascinant, car il devait avoir fière allure, même s’il pouvait être très féroce quand il le voulait. C’était amusant de créer un monstre qui semblait amical et agréable pour changer, au lieu d’être menaçant. J’avais vu un croquis [de Ralph McQuarrie] et je l’ai basé sur cela parce qu’il était très bon et qu’il me convenait parfaitement »

Princesse Leya l’an dernier, Chewbacca cette année, le cinéma remplit son autre fonction : l’éternité des rôles et la mémoire des comédiens.

Sylvie Perault

Related Posts

Tags

Share This

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *