Le musée américain du cinéma

Jan 30, 2019 by

L’Académie des Oscars ouvre son  musée du cinéma

L’Academy Museum of Motion Pictures ouvrira ses portes à la fin  de l’année 2019 à Los Angeles, fief du 7e art aux États-Unis. Conçu par l’architecte Renzo Piano a qui nous devons le centre Pompidou et le nouveau palais de justice de Paris, le bâtiment sera reconnaissable grâce à son globe de verre .Il accueillera de nombreux événements, en particulier autour des costumes, décors, coulisses en proposant expositions, animations etc.

academy_museum_on_fairfax

 

C’est un bâtiment de six étages qui pourra accueillir 1 exposition par étage, mais aussi un grand auditorium, une salle dédiée aux Oscars, et cette fameuse sphère de verre reliée au bâtiment principal par une passerelle. Sous ce dôme spectaculaire s’alignent les 1000 sièges du théâtre David Geffen – du nom du producteur américain d’Entretien avec un vampire de Neil Jordan–,une terrasse panoramique avec vue sur Hollywood.

Robert Iger, PDG de la Walt Disney Company,  a lancé  dès 2012 une première levée de fonds dont le coût gigantesque s’élève à plus de 335 millions d’euros. Dès le démarrage du projet plusieurs acteurs se sont engagés dont  acteurs Tom Hanks et Anette Bening . Lors de l’inauguration, il est prévu, une grande rétrospective consacrée à l’histoire du cinéma et deux expositions temporaires : l’une dédiée à l’œuvre du réalisateur japonais Hayao Miyazaki, l’autre, au cinéma afro-américain de 1900 à 1970.

Les contenus remarquables. On y trouvera, entre autre, les décors et les accessoires du chef-d’œuvre futuriste de Kubrick mais aussi d’autres trésors tels que les pantoufles rubis de Dorothy, héroïne du Magicien d’Oz (1939).

Photo-Joshua White

Photo-Joshua White

Toutes ces reliques trôneront dans l’exposition permanente Where Dreams Are Made : A Journey Inside the Movies qui occupera deux étages de l’Academy Museum. Les cinéphiles pourront aussi admirer la toile de fond de Singin’ in the Rain (1952), les portes du Rick’s Café de Casablanca (1942), la machine à écrire utilisée pour taper le scénario de Psychose(1960) d’Alfred Hitchcock ainsi que de nombreux accessoires associés à  l’âge d’or d’Hollywood dont Greta Garbo, Dolores del Rio et Marilyn Monroe sont les symboles.

Nous espérons la même chose en France même si certains contenus sont très proches de notre cinémathèque parisienne.

Sylvie Perault

Photos :  courtesy of Academy Museum of Motion Pictures

Related Posts

Tags

Share This

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *