Les arts du spectacle ont désormais leur expert européen.

Mar 22, 2012 by

Le costume de scène ou d’écran et ses accessoires ont acquis une évidente valeur marchande. Les raisons de ce succès sont liées aux différentes expositions depuis la fin des années 1990 qui valorisent le costume et permettent le souvenir partagé, les premières ventes au public des déclassés de l’Opéra de Paris, l’ouverture du Centre National du Costume de Scène. A chaque fois le public suit et souhaite acquérir rien que pour lui un accessoire voire un costume. C’est la passion de la collection. Une double explication anthropologique peut se dessiner : celle de la collection et celle du costume de scène ou d’écran. Pour les passionnés je recommande le livre de Werner Muensterberger, le psychanalyste américain, donne dans son ouvrage Le Collectionneur : anatomie d’une passion (Payot, 1996) une interprétation en termes freudiens de la passion de la collection. La passion du costume de scène croise celle du fan qui est intéressé par l’acquisition d’un objet, accessoire ayant appartenu à la comédienne, à l’actrice ou l’acteur qui est idolâtré.

Les arts du spectacle ont désormais leur expert européen.
Les arts du spectacle ont désormais leur expert européen.

Les objets, accessoires, photographies et autographes associés aux arts du spectacle sont en vente depuis longtemps mais le regroupement n’était pas courant. Depuis peu c’est chose faite puisque Romain Leray qui s’occupait déjà d’expertise pour la haute-couture vient d’être agréé auprès de la chambre européenne. Désormais il est accrédité pour évaluer et préparer les ventes spécifiques cinéma, théâtre, opéra. Les livres, manuscrits et autographes avaient déjà leurs spécialistes. Il explique : « Pour une vente aux enchères spécialisées il faut d’abord réunir des collections assez importantes en arts du spectacle. Pour cela, il existe deux types d’inventaires les inventaires judiciaires, ce sont ceux qui sont issus d’héritages. Le bénéfice des ventes est ensuite partagé entre les héritiers. Il y aussi les vendeurs anonymes, ce sont les ventes volontaires, cela arrive lorsque une personne veut se séparer d’une collection importante ? Ce sont souvent des gens d’un certain âge qui veulent être sûr qu’une collection qu’ils ont aimée ne va être dispersée n’importe comment lorsqu’ils ne seront plus là. Le commissaire-priseur intervient le jour de la vente, c’est après mon travail d’expertise. » Romain Leray est lui-même, avec Didier Jouvenet, collectionneur en arts du spectacle et possède par l’intermédiaire d’arts talents une impressionnante collection de costumes de cinéma et archives liées à cet art spécifique. Ils  » se battent pour rassembler et préserver l’une des plus belles collections de costumes mythiques portés par les plus grands noms du cinéma, d’accessoires précieux, d’archives uniques et de maquettes gouachées réalisées par des créateurs de talent. » Ce fonds d’une grande richesse et qui s’adresse à tous va s’exposer désormais dans le cadre de projets culturels pérennes ou temporaires, d’envergure nationale ou locale, d’initiative publique ou privée grâce à Arts’ Talents. Fort de leurs expériences, Didier Jovenet et Romain Leray sont devenus des interlocuteurs privilégiés et incontournables du monde du cinéma et de la mode. Ils ont décidé début 2007 de créer leur propre agence de communication Arts’ Talents pour développer et initier des projets à l’attention des institutions, des collectivités et des sociétés. Début 2009, ils créent Arts Talents Editions. » http://www.artstalents.com